Le Blog

Le médiation doit beaucoup à Fernand Raynaud

Par Thierry Noëllec, le 15/09/2015
Catégorie : Pratique de la Médiation
Thierry NOELLEC MédiationCurieusement, l’une des premières questions qui émerge en médiation avant même le premier rendez-vous est : « Au fait, ça dure combien de temps ? » Ben … euh… au secours Fernand Raynaud.

Thierry Noëllec MédiationGrâce à Fernand Raynaud, le temps que met à refroidir le fût du canon est devenu une expression populaire, même si elle est un peu tombée en désuétude aujourd’hui. Mais la voilà qui pointe à nouveau le bout de son nez malicieux au détour d’un article très sérieux  de Gary P. Shaffer sur ce sujet. 

Gary P. Shaffer est un médiateur américain qui exerce à Brooklyn (NY). Il pratique la médiation familiale, commerciale, sociale et judiciaire.

Dans un article en  deux parties paru sur son blog, il aborde le thème de la durée d’une séance de médiation, et plus exactement de l’un ou l’autre des entretiens.  Il prend pour exemple une médiation lors d’un divorce (à l’américaine, of course) :

 

Thierry NOELLEC médiation« I find that 90-100 minutes
is the usual sweet spot for an individual session »

 

Un entretien dure, à son avis, entre 90 et 100 minutes. Les premières 45 minutes correspondent à une sorte de mise-en-jambe. C’est le temps qu’il faut aux médiés pour commencer à verbaliser au-delà (ou en deçà) de leurs réactions, de leurs sentiments. Les 45 minutes suivantes sont alors productives. Mais au-delà de cette deuxième tranche, Shaffer note une régression des échanges, qui peut mener à une remise en cause des avancées. Il est temps alors, toujours selon Shaffer, de faire le point, de donner un peu de travail utile à faire aux médiés (sans qu’il en précise la nature), et de planifier le prochain rendez-vous.

 

« New ideas emerge when people have had time to reflect »Thierry NOELLEC Médiation

 

Selon Shaffer, laisser du temps aux médiés, fait émerger de nouvelles idées. Formaliser des idées et prendre le temps de les laisser murir entre deux rendez-vous, permet de les soumettre au quotidien.

Cependant, dans la deuxième partie de son article, Shaffer reconnaît que cette approche n’est pas (ou peu) appropriée à la médiation commerciale, sociale, entre entreprises, ou judiciaire.

Toujours dans le cadre de procédure à l’américaine, Shaffer va à l’encontre des avocats qui pensent qu’aucune médiation n’est possible tant que toutes les pièces n’ont pas été communiquées (discovery). En fait, il constate que, plus les entretiens de médiation, ou en tout cas les prémices, commencent tôt, et moins les médiés s’attachent aux pièces à communiquer préalablement. Shaffer cite notamment le cas des programmes de « médiation automatique » en court fédérale où la communication des pièces n’est même pas un élément préalable à tout entretien.

Shaffer insiste donc pour que la médiation commence le plus tôt dans tous les cas de différends, quitte à organiser une interruption dans le processus afin que quelques pièces réellement utiles soient communiquées.

Thierry NOELLEC MédiationEt le fût du canon dans tout ça ? Alors, combien de temps doit durer la séance de médiation ?

Sur ce sujet, Shaffer joue sur un ton un peu iconoclaste, même si sa recette est bien connue des vieux routiers de la médiation.

Il met en évidence que, plus la fin de la journée approche (vers 16:00 très souvent aux U.S.A.), plus la disposition à trouver un accord grandit. C’est aussi le moment où chaque médié a largement eu le temps d’intégrer le processus, de discuter et de tordre toutes les idées dans tous les sens, et… qu’il se sent un peu fatigué. Shaffer ajoute que, vers 16:30, on trouve plus facilement une solution qui ne s’encombre pas de détails

Mais bien entendu, tous les cas ne se résolvent pas en une séance, même à New-York. En conclusion, Shaffer rejoint brillamment Fernand Raynaud. A la question, « Combien de temps dure une médiation ? », il répond « ça dépend ! ». Un certain temps, donc…


Thierry NOELLEC Médiation

Bonus qui n’a rien à voir avec ce qui précède :

Une petite vidéo (3:47) qui n’est pas directement en relation avec la médiation, quoi que… Où il est question  de médiateur, de Niels Bohr, et de baromètre…