Le Blog

Une médiation ratée est toujours une réussite

Par Thierry Noëllec, le 24/03/2015
Catégorie : Pratique de la Médiation

TNMédiationCertes, c’est une question d’angle, de point-de-vue, mais toute médiation implique toujours un bénéfice. Tant pour le donneur d’ordre que pour les médiés. Exploration.


Le site NJ Family Legal Blog est un site U.S. (plus particulièrement du New Jersey) qui traite de la médiation au sens américain du terme, et tout spécialement de médiation familiale. Dans un article publié en janvier dernier, l’auteur,  Eric Solotoff, explique pourquoi une médiation qui n’aboutit pas à un accord entre les médiés est, malgré tout, une bonne opération pour eux.

Basé sur les principes de droit U.S., l’article présente les avantages de la médiation (Résolution alternative des conflits[i]) par rapport au processus juridique habituel en vigueur. (Un parallèle avec le droit français pourrait d’ailleurs être intéressant à développer). Mais les développements qui suivent sont, pour la plupart, complètement transposables dans tous les cas où la médiation est une alternative plausible.

L’un des arguments phare qui s’oppose à la médiation est celui-ci :

 

TNMédiationIl est inutile d’aller en médiation quand on a le sentiment que c’est une perte de temps car on n’a aucune chance de trouver un accord.Et pourtant…

 

 

Les avantages d’accepter une médiation vouée à l’échec sont réels. Dans la liste proposée par Eric Solotoff, j’en ai retenu quelques-uns, plus parlants dans notre système juridique :

  • Ce sera peut-être la seule fois où l’autre partie vous proposera un accord, même saugrenu.
  • Ce sera peut-être la seule fois où vous aurez une telle proposition d’accord qui, même si elle échoue, vous mènera à considérer un accord possible.
  • Vous pourrez faire la différence entre les enjeux réels et les faux enjeux de ce conflit. En fait, vous pourrez allez à l’essentiel dans ce conflit.
  • Vous pourrez comprendre ce qui est réellement important pour l’autre partie.
  • La médiation peut démystifier le processus juridique et amener les personnes dans une atmosphère de dialogue productif, oublié depuis longtemps.
  • Vous pourriez y apprendre des informations utiles (sur l’autre partie).
  • Vous pourriez régler plusieurs des petits différends du conflit, même si le motif principal n’est pas résolu.

TNMédiationJ’ajoute, pour ma part, que, tout bien considéré, le but ultime de la médiation n’est pas la réconciliation des parties. Jamais. Le but ultime de la médiation est toujours de reprendre la main sur le cours de sa vie, vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis d’autrui. En ce sens, une médiation qui ne mène pas à une réconciliation, pour autant qu’elle a été vécue pleinement par chacun, aboutit toujours à cette victoire sur les éléments extérieurs. Et ce, que ce soit pour les médiés ou pour le donneur d’ordre de la mission.

 

 



[i] Alternative dispute resolution - ADR