Le Blog

Observatoire de la vie au travail : les résultats 2014

Par Thierry Noëllec, le 09/12/2014
Catégorie : Bibliothèque

TNMédiationLes résultats de l’enquête 2014 de l’OVAT sur la qualité de vie au travail sont en ligne. Présentation. 


J’ai déjà eu l’occasion, plusieurs fois, de vous parler du site Mars-Lab (ici,  et ici, ou encore ici.) Comme depuis 2009, Mars-Lab publie les résultats de l’enquête de l'Observatoire de la Vie au Travail (OVAT) dont les résultats sont particulièrement intéressants.

L’OVAT explore huit paramètres qui permettent d’objectiver (autant que faire se peut) la qualité de vie au travail :

Le Climat social

On y apprend ainsi que 53,8% des salariés estiment que le climat social dans leur entreprise est favorable, alors que 6,2% le jugent très défavorable.

Mais la perception des méthodes de management, notées sur 20, peine à dépasser la moyenne ! Les hautes sphères de la Direction plafonnent à une petite note de 9,6 alors que l’encadrement, en général, les dépasse de bien peu avec un 10,2 sur 20.

Les stresseurs organisationnels et sociaux

C’est quasiment 50/50 entre les salariés qui s’estiment exposés au stress et ceux qui ne le sont pas. Parmi les facteurs déterminants pour activer le stress, le manque de reconnaissance est le plus répandu et le plus cité négativement. Une leçon à seriner, seriner…

La qualité managériale

50,7% des sondés jugent insuffisante la qualité managériale dans leur entreprise. Sont cités comme marqueurs négatifs : les directives contradictoires, l’évolution professionnelle et la perception de clans dans les équipes.

La gouvernance sociale

TNMédiation54,5% des sondés ont une opinion négative de la gouvernance sociale de leur entreprise. L’un des points de ce désamour est particulièrement intéressant : « Le manque d’intérêt des représentants du personnel quant aux problèmes des salariés ». Ce qui mériterait sûrement une étude en soi…

 

Le moral au travail

Pour autant, 57,3% des salariés ont un bon moral au travail grâce, notamment, à leur attachement à l’entreprise et au plaisir éprouvé dans leur travail.

Le sens du travail

Pour 51,8% des salariés, le travail « fait sens », ce qui paraît peu mais reste cependant élevé dans un environnement général désabusé et soumis aux sirènes du défaitisme. On notera que l’autonomie et la connaissance des buts à atteindre sont les facteurs essentiels de cette perception positive.

L’implication

Dans la même veine, l’implication au travail est revendiquée par 79,7% des salariés qui se disent enthousiasmés par leur travail. Alors que 11,0% avouent être indifférents, 3,6% sont désabusés et que 5,7 % sont carrément désenchantés.

La valeur travail

En conclusion, la valeur travail est perçue positivement par 68,4% des salariés. Chiffre en augmentation par rapport aux enquêtes précédentes. 2010 et 2011 : 67% ; 2012 : 64,3% ; 2013 : 62,5%

 

Pour plus de détails, vous pouvez télécharger l'étude complète en pdf.