Le Blog

Un billet à lire à l'abri des regards...

Par Thierry Noëllec, le 28/01/2014
Catégorie : Internet

Soyons francs, les collègues on les aime bien, mais pas tous les jours… Certains surtout… Enfin, je veux dire, lui là-bas du service commercial ; et puis elle aussi, à l’agence d’A****. 


Dans un article paru en septembre 2013 dans Le Huffington Post, Richie Frieman dresse la liste des 9 collègues les plus pénibles que l’on peut rencontrer sur son lieu de travail.

 

  • M./Mme je-sais-tout (J’ai quelques souvenirs cuisants…)
  • L’envahisseur d’espace (qui préfère toujours le bureau des autres)
  • Le tyran du bureau (tout irait bien si seulement on l’écoutait !)
  • La pipelette (Tiens donc, c’est quoi le masculin de ce mot ?)
  • Le stentor (En voilà un qui a trouvé sa « voix », en tout cas)
  • Le beau gosse (Enfin bon, c’est lui qui le dit)
  • Le meilleur ami (Qui finit toujours dans la catégorie des ex-collègues)
  • Le râleur par mail (après quelques jours, je l’ai mis en spam)
  • M./Mme vous-savez-qui-je-suis ? (Dommage, cette crise d’identité)

 

L’article est plaisant et bien enlevé mais Frieman ne se contente pas de lister les profils, il donne aussi quelques conseils précis pour apprivoiser ces trublions qu’il nous faut supporter à longueur d’année et de bureau.

Je dis « nous » parce que, bien entendu, ni vous, ni moi ne faisons partie d’aucune de ces catégories des collègues les plus pénibles au bureau.