Le Blog

Nous n'aurons jamais assez de larmes, alors marchons

Par Thierry Noëllec, le 17/11/2015
Catégorie : Humeur

Thierry Noëllec MédiationJ’ai oublié les sourires et j’ai oublié les rires


Nous n’aurons jamais assez de larmes, alors marchons

 

 

J’ai oublié les sourires et j’ai oublié les rires

J’ai oublié les éclats de voix et le son des guitares

J’ai oublié les regards complices des amants

J’ai oublié les cris de joie et les têtes baissées

J’ai oublié que j’avais bu, un peu, un peu trop

J’ai oublié l’indifférence

J’ai oublié la suspicion, le doute et la perplexité

J’ai oublié qui tu étais et qui tu seras

J’ai oublié que tu aimais, que tu étais aimée, que tu étais aimé

J’ai oublié la nuit rouge et le matin si sombre

Et j’ai même oublié les jours qui vont suivre

Mais je n’ai pas oublié les larmes, je sais que nous n’en aurons jamais assez

Alors marchons